clients VK

Clients VK

L’écorçage à rotor dans les scieries et les usines de contreplaqué

L’écorçage à rotor est le procédé le plus courant utilisé dans la scierie et l’industrie du placage (du contreplaqué et du LVL par exemple).

L’écorçage dans les scieries

Dans les scieries, les écorceuses sont situées juste avant l’unité de sciage ou en début de ligne de triage des billons, avant que ceux-ci soient triés par diamètres. Dans les pays nordiques, en Russie et en Amérique du Nord, on trouve généralement l’écorceuse dans la chaine de sciage, alors qu’en Europe centrale et du sud, elle est placée dans la chaine de triage.

L’écorçage à l’alimentation de l’unité de sciage

Située au début de la chaine de sciage, l’écorceuse doit fonctionner de manière fiable puisque le processus de la ligne entière en dépend. Les écorceuses VK  permettent d’assurer un bon fonctionnement de la ligne de sciage dans toutes les conditions.

L’écorçage dans la ligne de sciage permet :

  • d’optimiser la vitesse d’écorçage en fonction de la dimension du bois (celui-ci a généralement été trié par diamètre) ;
  • d’alimenter bout à bout et sans espaces les bois dans l’écorceuse, qui se présentent en principe fin bout en avant ;
  • de transférer à la ligne de sciage des bois aussi propres que possible (à aucun stade ils n’ont à toucher le sol) ;

Le stockage du bois sur le parc à grumes est rendu plus facile lorsque celui-ci est écorcé seulement dans la ligne de sciage. Revêtus de leur écorce, les billons sont moins glissants. Celle-ci d’ailleurs protège le bois aussi longtemps que possible avant le sciage. Elle offre l’avantage de ralentir le séchage en période de chaleur et de réduire l’endommagement de la surface causé par les grues de chargement.

L’écorçage dans la ligne de triage des billons

Placer l’écorceuse dans la ligne de triage permet d’améliorer les résultats du sciage grâce à une prise de mesures plus précise. Le bois étant toujours écorcé avant d’être mesuré, le pourcentage d’écorce n’est donc pas pris en compte et les mesures sont exactes.

Cependant le positionnement idéal de l’écorceuse dépend des méthodes de tarification utilisées par les marchés du bois respectifs. En Europe centrale par exemple les scieries paient au bois réel, hors écorce. Dans ce cas il est recommandé d’écorcer le bois avant de le mesurer pour en définir le prix.

La troisième raison pour placer l’écorceuse dans la ligne de triage des billons est une question de capacité de la scierie. Sur un parc à grumes, le temps opérationnel de l’écorceuse est flexible et peut être augmenté autant que nécessaire pour fournir suffisamment de bois à la scierie.

Valon Kone livre régulièrement à des scieries partout dans le monde des écorceuses Combi à deux ou trois rotors. Voir les modèles VK5000HD-Combi-2R (-3R) et VK8000HD-Combi-2R (-3R).

L’écorçage dans les usines de fabrication de placage et de contreplaqué

Dans la fabrication du placage, il est essentiel d’éviter d’abimer la surface et les extrémités du bois lors de l’écorçage. Les cailloux et autres impuretés de l’écorce qui entrent dans les couteaux de déroulage les usent plus rapidement et nuisent à la qualité du placage. Ecorcer le bois avant de le dérouler permet donc de garder les couteaux en bien meilleur état. Cela assure un process de production ininterrompu, une qualité excellente et des coûts de maintenance des couteaux réduits.

En raison du prix très supérieur du placage de face, la partie du bois qui a le plus de valeur est sa surface. La différence est significative quand on compare avec la production de sciages par exemple, qui habituellement produit des plaquettes avec les couches en surface.

Pour fabriquer le placage, la matière première est normalement étuvée avant d’être découpée. Il est préférable d’effectuer l’écorçage après l’étuvage, ainsi les outils d’écorçage et les rouleaux d’alimentation n’ont pas à exercer beaucoup de pression sur le bois. Cette recommandation vaut en particulier dans les zones où le bois est susceptible de geler en hiver. Certaines essences comme le bouleau doivent toujours être étuvées avant l’écorçage.

Valon Kone bénéficie de dizaines d’années d’expérience à travers le monde dans l’écorçage des essences utilisées dans l’industrie du placage et du contreplaqué.

Par exemple, dans les usines de cette industrie qui travaillent le bouleau, l’écorceuse la plus répandue est fabriquée par VK – le modèle VK8032PLY. D’autres essences de feuillus et de résineux sont normalement écorcées avec des modèles de machines à rotor simple, telles que la VK90, la VK110, la VK1092 et la série VK8000.