ecorçage des differentes essences de bois

Une solution d’écorçage pour chaque essence de bois

La quantité d’écorce est le principal facteur qui définit la qualité de l’écorçage. En outre, toutes les mesures sont prises pour éviter la perte de bois causée par l’écorçage de manière à minimiser les coûts inutiles. Ces deux facteurs doivent être pris en compte pour obtenir le meilleur résultat économique possible.

Dans les scieries, les considérations économiques liées à l’écorçage sont importantes puisque la quantité d’écorce est un des moyens d’évaluer la valeur des plaquettes utilisées pour fabriquer la pâte à papier. Dans les pays nordiques par exemple, une concentration d’écorce de 1% réduit le prix payé pour les plaquettes, et de nombreuses usines paient davantage si le contenu en écorce est inférieur à 0,5 %.

Le but de l’écorçage est de casser le cambium entre l’écorce et le bois pour séparer les deux composants. Cette action se fait en soumettant le cambium à une force suffisante pour briser l’écorce et le lien entre les couches.

Les caractéristiques d’écorçage dépendent de la force de liaison entre l’écorce et le bois, de la structure de l’écorce, de la forme et de la qualité du bois et des conditions d’écorçage. Les propriétés des différentes essences varient : il peut même y avoir une variation significative d’une même essence en raison des conditions environnementales. Quelle que soit l’essence, l’écorçage de bois gelé et sec s’avère toujours plus difficile car le lien entre l’écorce et le bois sera plus fort.

Au cours de ses 60 ans d’histoire, VK a amassé aux quatre coins du monde toute une richesse de connaissances sur l’écorçage. VK a l’expérience de l’écorçage pour toutes les essences utilisées dans l’industrie, et nous avons d’excellentes solutions pour tous les besoins, quelles que soient les essences et les conditions. Grâce à notre vaste expérience, nous pouvons toujours guider nos clients vers la solution d’écorçage optimale.